Prototypage du projet Warka Togo

OBJECTIF DU PROTOTYPAGE

Il s’agit de faire une étude préalable de réalisation tes tours : eau et toilettes sèches en s’inspirant du concept Warka d’Arturo Vittori.

Ce prototype permet aux équipes et laboratoires des universités togolaises de se mobiliser pour traiter plusieurs aspects techniques du projet :

  • Pour la tour d’eau et les toilettes sèches, la recherche de matériaux peu chers et robustes intervenant dans la construction (de la fondation à la toiture) ;

  • Pour les toilettes sèches les aspects à étudier vont concerner :
    • L’aide à la fabrication d’éléments sanitaires en céramique avec valorisation du gaz (CO2) émis lors de la cuisson ;
    • L’aide à la mise en œuvre d’énergie pour alimenter le système de ventilation des matières solides ; un système de pompage adéquat pour 2 m de profondeur ;
    • La valorisation de  l’urine et des matières solides déshydratées ;

  • Pour la tour d’eau
    • Le filtrage pour la qualité de l’eau reste essentiel.

L’étude expérimentale concernera dans un premier temps le dispositif d’eau.

ACTIVITÉS ET PLANNING POUR LA TOUR D’EAU

  • Travaux dans le cadre de la préparation d’un diplôme d’ingénieur Génie Civil

Depuis début mars 2020, un étudiant de l’école d’ingénieur Formatec à Lomé au Togo, s’est penché sur l’étude expérimentale du dispositif de la tour d’eau  s’inspirant du concept et des plans techniques réalisés par l’équipe technique de M. Arturo Vittori. Cette étude est faite dans le cadre de l’obtention de son master professionnel en Génie Civil.  Les travaux de stage d’une durée de 11 mois vont être essentiellement orientés sur l’étude de la structure technique du dispositif impliquant le choix des matériaux adaptés  et  la quantité d’eau à capter dans l’air. Les impacts environnementaux seront également étudiés.

  • Travaux des laboratoires scientifiques des universités du Togo

Les laboratoires scientifiques des universités de Lomé et de Kara apportent leur contribution au fur et à mesure sur les thématiques spécifiées ci-dessus. Ses travaux devraient conduire à aider à l’élaboration d’un cahier des charges permettant aux bailleurs de fonds d’avoir des éléments scientifiques structurants pour un choix éclairé d’aide au projet.

  • Etude de conception détaillée 

Après la soutenance de son mémoire prévu en décembre 2020, le jeune ingénieur avec les experts de l’école d’ingénieur Formatec, devra dès juin 2021 travailler : 

  1. les solutions de conception en réponse au besoin de la communauté de Kpékpéta 
  2. recommander la meilleure aux partenaires associatifs 
  3. faire l’estimation préliminaire des coûts des solutions proposées