PEINTRE DE LA SAISON

JOSEPH AMEDOKPO
» Voir la Galerie

 

J. Amedokpo est d’ethnie « Watchi » ou « Ouatchi », une ethnie du Togo dotée d’une grande discipline et d’une grande spiritualité. Leur vie est régie par des rites animistes.

Les divinités « Vaudou » abritées dans des demeures sacrées y ont  une place très importante. Elles sont craintes et respectées, quoi de plus normal puisque elles dictent et régissent les conduites et règles des fidèles sous peine de bannissement et de perte de l’âme et donc de leur identité.

C’est dans ce contexte que J. Amedokpo a grandi jusqu’à ses 8 ans et partit ensuite avec son oncle au Nigéria pour y étudier et travailler jusqu’à son retour à Vogan dans les années 80 après le décès de sa mère.

Le déracinement dans ce nouveau pays n’était qu’environnemental pour cet artiste qui montrait déjà tout petit ses talents en dessin. Du point de vue spirituel, il n’y a pas eu de rupture ni de discontinuité. Mais c’est un renforcement de la spiritualité « animiste » qui s’est opéré.

En effet le Nigéria est le pays d’origine du culte et rituel « Vodou » en Afrique de l’Ouest. Il est à travers la civilisation des « Yoruba », le terroir du « Vodou ». La spiritualité et la grande discipline portées par les Watchi sont venues par ce pays jadis un grand royaume. Elles se sont ensuite transmises au Bénin, puis introduites au Togo.

En 2009, sélectionné par le constructeur du PC Dell, Amédokpo a habillé une gamme de portables dénommés « RED » et qui ont mis sur le marché à titre humanitaire dans le cadre de la lutte contre le Sida.

Aujourd’hui encore à travers l’association Félicité, le peintre montre son engagement contre la vulnérabilité de communautés.

Félicité a choisi pour vous des œuvres qui vous invitent au voyage du mystère où vous serez amené à communiquer intimement avec les Divinités « Watchi ».

Joseph Amedokpo dans son atelier à Vogan – Mai 2017

Voir la Galerie